Le coup de neige du samedi 28 janvier 2006

Publié le par Musimeteo

Ajout du 12 octobre 2008 :
Guillaume Sechet, météorologue a réalisé plusieurs ouvrages. Le dernier "Y'a plus de saison"  est un excellent recueil des différentes conditions météorologiques violentes et/ou anormales que connait la France.

Dans ce livre, la ville de St-Affrique est à l'honneur avec une photo évoquant le coup de neige de Janvier 2006 qui est le plus fort recensé en basse altitude depuis que des relevées sont fait.

Pour avoir utilisé une photo de ce blog, Guillaume m'a fait parvenir un exemplaire dédicacé. Un grand merci à lui.

Pensez à offrir ou à vous offrir cet excellent ouvrage qui vous apprendra beaucoup sur les évènements météos et comment ils surviennent. Vous pourrez exploiter ces informations pour faire vos propres prévisions.



Le coup de Neige du 28 janvier 2006

Retour sur une date qui appartient à la mémoire collective des Aveyronnais
( le blog de nafnaf12 pour Rodez avec 100cm de neige Oo
Articles de presse )

Rappel des jours qui ont précédé, mise en place des conditions météo
Source infoclimat

Le 22 Janvier :
Annonce d'un refroidissement sur la France.

Le 26 janvier :
Quelques centimètres tombent dans le Nord-est, en soirée la neige touche le sud des Alpes et le Var dans des quantités limitées.

le 27 janvier :
La neige  commence à causer quelques soucis en Bouche du Rhône jusqu'à Lyon. En soirée la Drôme, l'Ardèche et le nord du Gard ont des cumuls de neige importants de l'ordre de 30cm.

Mais le pire sera pour l'Aveyron.....

La journée de vendredi fut magnifique pour les Aveyronnais et seul les amateurs et les gens attentifs aux bulletins météo pouvaient se douter que quelque chose se préparait dans ce ciel d'azur.

Le département de l'Aveyron fut classé en alerte orange dés le vendredi matin comme de très nombreux autres départements du sud. La situation météo était complexe :


Une dépression associée à une goutte froide sur l'Espagne causait quelques soucis aux prévisionnistes.

En soirée le ciel Aveyronnais perdait de sa superbe, et à minuit les premiers flocons apparaissaient. De petits flocons, jamais ils ne deviendront de belles tailles, mais rien n'annonçait la nuée à venir.


Samedi 28 Janvier :

Au petit matin le paysage du Saint-Affricain était blanc, quelques centimètres  sur la route, un ciel bouché, gris laiteux, et une neige fine et dense qui tombait...qui tombait.....
A 10 heures ne tenant plus et me doutant que quelque chose se passait, je décide d'investir dans un appareil photo bas de gamme et voici la ville en milieu de matinée :

undefined

Les quelques commerçants courageux venus comme chaque semaine participer au marché sont bien tristes dans cette ambiance cotonneuse. Heureusement des chalands téméraires les dédommagent de leur déplacement.

A midi la couche dépasse les 30 centimètres,  à 14 heures les 50 centimètres sont atteints, le paysage de la ville évolue vite, St-Affrique se paralyse doucement. L'inquiétude remplace peu à peu la joie de voir la neige tomber : jusqu'où cela va monter?

L'ancienne voie ferrée :

Ma voitureUne terrasse de café :
dscf0003.jpg

Tout le monde est bloqué chez soi, sortir dans la rue est une opération délicate, la neige est profonde, poudreuse, car la t° a chuté en dessous de zéro alors que les prévisions annonçaient le contraire. La pluie était censée remplacer la neige en milieu de journée. Au même moment il pleut très fort au Pas de l'escalette et Lodève connait quelques innondations et il pleut à Mendes. Par contre il neige sur tout Midi-Pyrénées. On le saura plus tard mais quelque secteurs à l'ouest de Lacaune vont connaitre des pluies verglaçantes intenses, faisant de gros ravages en forêt. Dans la vallée du Thoré 30mm de verglas tomberont sur 35cm de neige causant de nombreux dégat et endommageant gravement 15 000ha de forêt productive. Compte rendu


A 18 heures, le changement de temps intervient avec 6 heures de décalage aux prévisions. Les flocons sont alors très gros et remplis d'eau.  Le radoucicement arrive. Le maximum que je mesure alors sur goudron est de
70/72cm.


Je ressors mon appareil  photo et je compare avec les même plans pris vers midi :

Ma voiture :

La terrasse de café :

on devine une voiture :

Un linceul blanc :


un nom de magasin qui n'est pas de circonstance, on ne devine même plus le banc public devant le magasin :

Quelques cartes météos pour expliquer le phénomène :

Dimanche 29 janvier :

Le phénomène s'étant produit un samedi matin, aura très certainement attenué les dégats qui auraient pu être envisagés, les gens étant restés chez eux.

Dans la nuit la pluie n'a pas été trop importante, et on a évité le pire, la neige poudreuse ne s'est que peu gorgée d'eau. Seuls les hangars les plus vétustes, ou mal construit se sont écroulés. Malheureusement des troupeaux se sont trouvés parfois en-dessous. L'effondrement du toit de l'imprimerie du progrès fut le dégât le plus visible aux yeux des St-Affricains, mais la bergerie du lycée agricole et les serres en verre des pépinières Fizes n'ont pas résisté non plus.


Les rues de Saint Affrique n'ont pas retrouvé de suite une situation normale. les traces de neige durèrent plusieurs semaines.

Voiture dans le fossée le lundi, route d'Albi :
Montée des eaux du Dourdou suite à la fonte à Camarés  :

Ce qu'il faut retenir de cet épisode :
-les prévisions précises sont toujours très délicates à manier dans ces situations de blocage où un degrès fait toute la différence;
-que l'alerte Rouge aurait pu être de sortie, même déclenchée avec un peu de retard,
-que l'Aveyron est un département isolé et heureusement que l'internet a permis de faire connaitre l'état de crise en direct,
-que les médias ne s'intéressent que peu aux zones rurales touchées par des catastrophes,
-que les normes de contructions des grands bâtiments sont pas toujours bien pensées....

Liens utiles :

Topic Infoclimat très riche en photos

Le dossier infoclimat

Le blog de nafnaf sur Rodez

Dossier Météo Massif Central


Publié dans neige

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article